Category ArchiveChant

Solidarité France Népal : Rencontres, atelier et spectacle à La Note Epicée le 8 juin

Printemps solidaire avec les enfants de Ram

Spicy Note se réjouit de participer au  « Printemps solidaire », initiative de coopération entre la France et le Népal, par l’intermédiaire de l’association « Les Enfants de Ram ».

L’association « Les Enfants de Ram » a pour objet de développer un partenariat pluri-actif avec l’organisation à but non lucratif du Népal «Sri Aurobindo Yoga Mandir», engagées dans plusieurs domaines pour offrir un avenir et une dignité à des enfants, des adultes et des personnes âgées issus des milieux les plus défavorisés ou étant dans le besoin.

Du 13 mai au 30 juin 2018,  Swami Ramchandra Das sera  en France pour présenter les 25 ans du Sri Aurobindo Yoga Mandir et son incroyable histoire. Son témoignage et sa foi à soulever les montagnes, sont une magnifique source d’inspiration et donne envie de suivre son exemple dans nos vies. Il sera accompagné de Baghirati, jeune femme élevée à l’ashram et danseuse professionnelle d’Odissi, danse classique indienne.

Vendredi 8 juin, journée solidaire à La Note Epicée

Swami Ramchandra et la danseuse Bagharathi Shahi, ainsi qu’Abel Millot, qui coordonne ce projet en France, seront présents à La Note Epicée pour vous proposer diverses activités :

Atelier de danse indienne

Histoires initiatiques, tirées des textes sacrés

Spectacle de danse

Tous les bénéfices seront reversés à l’association « Sri Aurobindo Yoga Mandir », afin qu’elle puisse continuer son oeuvre d’éducation auprès de défavorisés au Népal : essentiellement des enfants, mais aussi des adultes et des personnes âgées…

Actions de l’association

 

 Programme

Atelier de danse indienne Odissi avec Bagharathi

Opportunité rare : une véritable danseuse indienne professionnelle donnera un atelier de 2 heures à La Note Epicée.

Horaires : 16h30-18h30

Tarif : 26€

En savoir plus et réserver

Histoires initiatiques avec Swami Ramchandra

Le soir, Ram (Swami Ramchandra) nous racontera des histoires tirées des textes sacrés. Chose plutôt rare au Népal, ce sage parle français… La teneur de ces histoires et le français de Ram donnent des récits très savoureux.

Ram animera aussi un Satsang, sous forme de questions-réponses.

Horaires : 19h30 – 21h

Tarif : 11€

En savoir plus et réserver

Spectacle de danse avec Bagharathi

Puis, Bagharathi nous régalera d’un spectacle de dans indienne Odissi, dans la plus pure tradition.

Horaire : 21h15

Tarif : 11€

En savoir plus et réserver

La soirée se terminera par des chants partagés, de style kirtans, Bhajans…

Les informations de cet article peuvent être légèrement modifiées, notamment en ce qui concerne les horaires. Nous tenions à vous faire part de cet événement exceptionnel au plus tôt.

 

Nous espérons vous voir nombreux le 8 juin !

Mise en vibration du son OM dans les chakras

Le son OM

Mantra des mantras, le son OM est la vibration cosmique à l’origine de l’existence manifestée. Chanter le son OM est une façon de se relier à cette énergie primordiale et donc une méditation en soi.

Outre la place privilégiée qu’il occupe dans le Yoga, OM est le son parfait, celui qui résonne le mieux dans le corps.

Cette technique consiste à le faire vibrer dans les différents chakras. Pour ce faire, il convient de se concentrer sur le « lieu » du chakra dans le corps. La technique gagnera à se faire en position allongée, au moins les premiers temps. On pourra ensuite la pratiquer en assise, le dos bien droit, voire debout, ce qui n’exclut nullement de continuer à pratiquer la version allongée, toujours intéressante et particulièrement pertinente pour un début de séance.

Ci-dessous une représentation des chakras dans le corps

Crédit Peter Welterede

Technique

Préparation

S’allonger sur le dos et s’installer confortablement, bien à plat.

Bâiller à gorge déployée. Sentir que non seulement le larynx, mais aussi le diaphragme descendent. Bâiller tant que les bâillements se présentent. A chaque expiration, sentir le corps se lâcher un peu plus dans le sol.

Lorsque les bâillements prennent fin, prendre conscience du souffle qui va et vient et se laisser porter par lui.

Bien sentir le corps sur le sol et passer en conscience chaque partie du corps. La simple prise de conscience des tensions est déjà un grand pas vers la relaxation. Y ajouter l’intention de détente rend le processus encore plus efficient.

Puis commencer à amplifier la respiration abdominale naturelle. Pour ce faire, à la fin de chaque expiration, contracter un peu plus le ventre de façon à créer un appel d’air et donc une inspiration plus ample, qui montera au niveau du diaphragme, puis dans le thorax. A chaque expiration, serrer la racine (périnée). Expirer de plus en plus longuement, toujours calmement.

Émission du son OM

Puis se concentrer sur Muladhara, le chakra racine, au niveau du périnée, prendre une lente et profonde inspiration en visualisant l’expansion de ce chakra. NB : On peut prendre cette inspiration sur un bâillement.

Cette fois-ci, au lieu d’expirer silencieusement, on va le faire en émettant le son OM, toujours en serrant la racine. Il convient d’être attentif à toutes les sensations et très concentré sur la vibration dans le chakra.

Partir sur un son bien grave ; laisser le son A sortir, puis doucement former le son O avec les lèvres et trouver le O le plus parfait, celui qui sonne le mieux dans la cavité buccale. Doucement  et progressivement joindre les lèvres sur le son M, en prenant soin de ne pas « couper » les belles vibrations du O, mais au contraire à les ramener toutes vers l’intérieur du corps. Bien garder la conscience dans le Muladhara (chakra de la base) et sentir toute cette zone vibrer.

Répéter cette opération 3 fois sur la même note, puis rester quelques instants silencieux et intériorisé, à l’écoute des sensations.

Puis faire la même chose sur chacun des autres chakras :

Swadhistana, la chakra du pubis

Manipura, le chakra du ventre

Anahata, le chakra du cœur

Vishuddhi, le chakra de la gorge

Ajna, le chakra du front

Sahasrara, le chakra couronne. Même si ce chakra ne se situe géographiquement pas dans le corps physique, il est très intéressant d’y visualiser le son, qui de toute façon vibrera amplement au sommet du crâne. Les chanteurs visualisent souvent les sons aigus au dessus de leur tête.

A chaque chakra, chanter une note un peu plus haute que la précédente, l’idéal étant de monter d’un demi-ton à chaque chakra.

Recommandations

Le son ne doit pas être forcé. Il ne doit pas être retenu non plus, mais s’exprimer librement, à l’extérieur, puis à l’intérieur du corps. On peut y entendre des symphonies !…

La contraction du périnée doit être constante. Elle augmentera avec la durée du son. Veiller à ne pas laisser le ventre se crisper.

Veiller aussi à garder la gorge et tout le visage détendus.

Bienfaits

Outre l’immense sensation de bien être qu’elle procure, cette pratique a un effet à la fois apaisant et énergisant.

Elle permet un bon recentrage et constitue également une excellente façon de se chauffer la voix avant de chanter.

Faire vibrer les sons dans le corps énergétique, lui-même inséré au corps physique, apporte un connaissance de soi au delà des mots et des analyses. Une intelligence complice et intuitive se crée entre les sensations et les gestes qui sont accomplis. On se rend compte que chaque micro-geste a une incidence sur le son et sur le ressenti.