Les Drishti, ces fixations oculaires

Pourquoi les Drishti ?

(Notez que j’ai pris le parti de ne pas appliquer le S de notre pluriel aux mots d’origine indienne. De même, bien qu’il n’y ait pas de majuscule dans cette langue, les mots sanskrits seront dotés d’une majuscule, ceci afin de les repérer plus facilement, !)

Peut-être vous êtes vous demandé un jour pourquoi les Yogi adoptaient ces louchements et autres insolites fixations oculaires ? Sachez que le Yoga est une discipline complète, qui ne laisse absolument rien au hasard. Les yeux sont donc aussi concernés par cette approche intégrale.

Notre esprit est en permanence assailli par un flot de pensées. Ce flot est non seulement énergivore, mais aussi très dispersant. La vie moderne, on le sait, nous soumet à maints stimuli, stimuli que l’on a pas le temps de traiter et encore moins de laisser décanter. Nous vivons à l’ère du plus : plus vite, plus grand, plus nombreux… Le nombre prime sur la qualité d’être qui, bien sûr, s’en ressent. Ainsi, on constate un nombre croissant de personnes, notamment des enfants, qui souffrent d’un manque de concentration.

Or, les yeux sont en lien étroit avec l’activité cérébrale et il existe une véritable interaction entre les deux. De ce fait, en agissant sur les yeux, on agit aussi sur le mental. Immobiliser le regard a un effet surprenant sur l’invasion mentale, dont nous parlions plus haut. D’où la grande importance des Drishti dans le yoga. On se doute bien que ce qui était bénéfique pour la concentration il y a des millénaires, l’est encore plus de nos jours.

Loucher oui, mais pas n’importe comment

Chaque fixation a un effet différent. Par exemple, la convergence vers le haut tend à favoriser la verticalité, toujours recherchée en Yoga pour l’énergie positive qu’elle procure. La convergence vers le bout du nez est d’une aide précieuse dans les techniques d’intériorisation.

De plus, chaque position oculaire a des affinités avec certaines parties du corps et certains Chakra et « Granthi » (nœuds énergétiques inhérents à l’espèce humaine et situés dans 3 Chakra : le Chakra racine, celui du cœur et celui du front).

Voici un résumé succinct des principales fixations oculaires :

Essayez-les et faites-les essayer à vos enfants !

Je pense à une époque où il se disait que si on louchait, on pouvait rester coincé avec le strabisme ! Il n’en est rien, fort heureusement ; nous allons pouvoir loucher à qui mieux mieux…

Cela peut vous amuser en un premier temps, et tant mieux ! Mais au delà du divertissement, vous constaterez les effets stabilisants sur votre esprit, surtout si vous associez à ces Drishti une respiration lente et régulière !

N’hésitez pas à faire profiter les enfants de ces techniques. Ils en raffolent et ce petit jeu leur fera le plus grand bien.

Si cette technique vous intéresse, apprivoisez-la avec un entraînement progressif, car au début, cela peut être difficile de tenir longtemps.