Dvada Shanta, concentration sur les 7 chakra et sur le son Om

Téléchargez le Yantra ci-dessus et imprimez-le pour faire la concentration !

Principe et objectif

Dvada Shanta et un Yantra simple, mais puissant.

La concentration sur ce Yantra recentre énormément et nous permet une mise en relation avec nos propres centres d’énergie (chakra). Elle nous aide à trouver le passage entre le plan physiologique et le plan subtil.

Il s’agit de s’immerger dans le Dvada Shanta, par la concentration visuelle et d’établir une correspondance sensorielle avec nos chakra réels.

Transposition des chakra sur cette « cible » qu’est le Dvada Shanta

Ce Yantra est une autre façon de visualiser les 7 principaux chakra, dont nous rappelons ici les noms et la situation « géographique » dans le corps. Nous indiquons aussi leur correspondance avec les éléments du Yantra (point et cercles) :

  • Le point central représentant Muladhara, le chakra racine, situé au niveau du périnée
  • Le plus petit cercle figure Svadhisthana, le chakra du pubis
  • Le deuxième cercle, Manipura, le chakra du ventre
  • Le troisième cercle, Anahata, le chakra du cœur
  • Le quatrième, Vishuddhi, le chakra de la gorge, situé en bas du cou
  • L’avant-dernier, le chakra du front, ou troisième œil
  • Le grand cercle extérieur représente Sahasrara, le chakra couronne, situé au dessus de la tête (disons, à titre purement indicatif, à une vingtaine de centimètres)

Déroulement

Positionnement

S’asseoir, avec la colonne droite. On peut même, en cas de douleur ou d’inconfort, s’appuyer au mur, même si dans l’absolu, c’est moins bien.

Placer le Yantra à une distance comprise entre 50 cm et 1 mètre maximum, le point à la hauteur des yeux.

Pratiquer Mulabandha (contraction de l’anus) en permanence durant la concentration.

Importance du son Om

On utilise également le son OM, qui est la somme de tous les sons, de tous les mantras. En répétant ce mantra intérieurement, on répète donc automatiquement le son de chaque centre d’énergie. Par ailleurs, le son OM est très proche du son intérieur (humain) et se confond avec lui.

Phase 1 : les yeux ouverts

Ouvrir les yeux et fixer uniquement le point au centre du yantra intensément, mais sans contraction, ni oculaire, ni corporelle. Seules comptent la présence intérieure et l’intensité de la concentration.

Evidemment, l’œil perçoit tous les cercles concentriques, même s’il ne les regarde pas.

Le son OM vibre à la fois dans le yantra que l’on fixe et dans chacun des centres d’énergie. Il aide à faire le lien.

Etablir un lien entre le point / les cercles du Yantra d’une part et chacun de nos chakras d’autre part.

Phase 2 : Les yeux fermés

Après quelques minutes de fixation, fermer les yeux. L’image rémanente est extrêmement claire et s’imprime en profondeur sur toute la structure énergétique.

Fixer le point de cette image rémanente et faire le même travail que précédemment.

Lorsque celle-ci disparaît, essayer de la faire réapparaitre par la concentration. Si elle ne revient pas, rouvrir les yeux et reprendre la fixation.

Répéter plusieurs fois cette alternance yeux ouverts et yeux fermés, ceci dans le cas d’une pratique complète. *

Ce yantra d’une part, le son OM d’autre part, contiennent donc tous les chakras. Séparément déjà, et alliés a fortiori, ils laissent des traces aux effets très puissants.

Quand et combien de temps pratiquer

Il convient de faire cette concentration régulièrement.

* On peut envisager une séance principale, où l’on ferait la « pratique complète », qui pourrait durer une quinzaine de minutes et d’autres séances plus courtes, de 1 ou 2 mn, dès que l’occasion se présente, y compris la nuit, quand et si on se réveille, même dans la pénombre.

Pour les séances complètes on peut faire plusieurs séries de 2, 3, 4 mn les yeux ouverts et d’une ou deux minutes les yeux fermés.

Suggestion

Affichez ce Yantra bien en vue chez vous, dans un lieu où vous passez régulièrement, de façon à le faire souvent, même si ce n’est que pour 3 minutes. Vous pouvez aussi pratiquer cette concentration en position debout, le tout étant que le point soit toujours bien à la hauteur des yeux.

Vous laisserez ainsi des traces de plus en plus prégnantes en vous. Ceci vous permettra d’établir plus facilement et plus rapidement le lien avec votre moi intime. Ce type de conscience élargit et approfondit la connaissance de soi et change notre perception du monde.