• spicynote.france@gmail.com

Chant spontané

La voix comme voie

La relation entre voix et voie n’est pas nouvelle. La voix est en effet un vecteur de tout premier ordre pour l’épanouissement de l’être. Elle est une fabuleuse façon d’exprimer son moi profond et par là d’avancer sur notre chemin de vie.

Encore faut-il savoir se connecter à cette profondeur.

Ma pratique du chant et de son enseignement m’a fait découvrir l’abîme qui pour beaucoup, sépare le désir de faire jaillir sa voix chantée et la capacité à le faire. Auto-jugement limitatif, comparaison, besoin d’imitation faussement rassurant sont autant de limites à l’expression vocale.

Aussi, à la lumière de mon expérience et des divers enseignements qui ont jalonné ma route, j’ai élaboré une façon de faire dont l’objectif est de libérer cette voix de son carcan de croyances et autres blocages pour faire émerger la créativité qui se trouve en chacun de nous.

 

Les voies de la voix

La voix est le reflet de notre être intérieur, de nos émotions, de nos états. Or l’état le plus souvent observable en ces temps de stress et de dispersion de l’attention est celui d’absence à soi et au moment présent.

Il est donc essentiel de faire taire le tumulte des pensées parasites pour se resituer dans l’instant présent. C’est cela le véritable acte de présence. Quand le mental ordinaire est mis à l’arrière plan, l’approche intuitive peut naître, la connexion entre les sphères intérieure et extérieure peut avoir lieu. Relaxation et prise de conscience du souffle sont des pratiques élémentaires dans cette démarche.

C’est alors que peut commencer l’écoute, l’écoute de soi et l’écoute du monde extérieur. Savoir écouter permet, entre autres, de reproduire des sons. Combien de personnes se résignent à « chanter faux », puis finalement à ne pas chanter du tout ! On ne peut reproduire un son que si on l’a entendu au plus profond de soi. Apprendre à écouter est donc l’une des premières étapes pour chanter juste et reproduire des sons.

 

Chant spontané

Cette aptitude à écouter en profondeur n’est cependant pas la seule entrée dans le processus du chant. C’est un acte qui certes, atteste de la connexion avec le monde sonore extérieur, mais il n’en est pas le préalable absolu. Il est des sons propres à chacun, idiosyncratiques, qui bouillonnent d’un désir impérieux de sortir, envers et contre tout. Ils méritent eux aussi de vivre et vivre, c’est être et évoluer, car la vie est mouvement. Chanter commence parfois par une explosion presque rageuse, une libération bienfaitrice, qui laisse ensuite place à cette fameuse écoute profonde.

L’écoute profonde permet de se connecter avec flux vital. Une fois la connexion établie, l’être devient canal pour la musique. Passe par lui ce qu’il peut recevoir et transmettre. De maladroit qu’il peut être au départ (mais pas forcément), ce chant s’accorde peu à peu à cette source pour devenir de plus en plus harmonieux. Mais là encore, des guillemets sont à poser, car notre oreille et notre sens de l’harmonie sont eux aussi conditionnés. Le chant spontané entend se « brancher » sur la source universelle de toutes les musiques pour laisser jaillir un chant unique, qui est la connexion de l’individu, en tant qu’être unique à cette source.

A partir de là, l’improvisation commence et on se découvre créateur de son chant, en solo mais aussi avec les autres… Sentiment exaltant d’appartenance et de plénitude que confèrent le partage et la créativité.

Parfois appelé chant intuitif, le chant spontané est simultanément éphémère et évolutif. Éphémère parce qu’il est ancré dans l’instant et évolutif parce que l’énergie de chaque instant est différente.

Par ailleurs, il opère une ouverture de la conscience qui permet de faire ressurgir des informations jusque là localisées dans l’inconscient, inconscient individuel, mais aussi collectif. Et de sons en silences, des fils lumineux s’étirent dans le cœur et l’esprit, puisant leurs mélodies dans le chant que recèle l’univers… Puis se lancent dans les airs, jaillissement printanier, litanie fascinante, rythme de feu, gouttes de rosée, déferlante !…

Changement perpétuel, fusion des énergies… Et la musique s’écrit au fur et à mesure…

 

Le stage

Pas de prérequis

Vous l’aurez compris, aucun prérequis n’est nécessaire pour participer à des ateliers de chant spontané.

Déroulement d’un stage

Le stage se divise désormais en deux parties. La matinée est consacrée au yoga du son, pour préparer la voix et le mental. L’après-midi se concentre sur les exercices de chant spontané. Les deux parties sont complémentaires, mais indépendantes.  Cet aménagement a été prévu pour ceux d’entre vous qui surveillent leur budget. Cependant, il est fortement conseillé de faire le stage dans sa totalité.

Tout le début du stage est basé sur un travail en yoga du son.

Relaxation sonore (bols tibétains)

Prise de conscience du souffle et du corps énergétique

Chant de voyelles en liaison avec le corps énergétique. (En effet, chaque chakra a son son propre)

Voyage des sons dans le corps induisant la prise de conscience (intuitive) entre nos gestes et les conséquences : le son.

Exploration des harmoniques de la voix.

Et puis toute une collection d’exercices ludiques pour faire remonter les informations enfouies et les enrichir encore.

Jeux d’onomatopées, de question-réponses, « circle songs » au pouvoir incantatoire, très propices à la créativité, ainsi qu’une myriade d’autres activités.

Improviser, chanter avec les autres, en duo, en trio, avec tous, mais aussi seul, souvent a capela, mais parfois avec des instruments de musique…

La séance va avec un sentiment grandissant de libération et de plénitude.

 

Informations pratiques

Les stages de chant spontané durent une journée (le repas de midi est pris en commun, généralement façon « auberge espagnole »).

Horaires précis

Yoga du son : 9h30 – 12h

Chant spontané : 14h30 – 18h

Tarifs

Journée : Yoga du son et chant spontané : 60€

Yoga du son uniquement (matin): 30€

Chant spontané uniquement (après-midi) : 45€

Contact

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de Sylvie au 06 59 18 45 95

 

Voir les dates dans la rubrique : « Événements ».