Véritable aubaine que ces vacances forcées !

Mars 2020 : Covid 19 et confinement

Confinés et suspendus de nos activités pour la plupart d’entre nous, dès aujourd’hui, nous allons vaquer !

Notre vie habituelle peut être passionnante, ou bien routinière et harassante, ou encore exaltante mais exigeante. Certains s’épuisent dans un travail alimentaire, d’autres savourent leur plaisir d’exercer un métier conforme à leurs vœux et passions… Mais nous souffrons presque tous d’un manque de temps…

Combien parmi nous se sentent « à jour », « sans regrets », parfaitement satisfaits ? En réalité, pour la plupart, nous trainons comme un boulet une longue « to do list », et plus douloureuse encore la liste des rêves non vécus et des désirs non nourris !

Réjouissons-nous ! Nous voilà au début d’une ère de liberté forcée, la liberté de changer nos habitudes et de vaquer à toutes ces choses qui s’entassent dans la liste « Un jour, si j’ai le temps, je m’y pencherai… »

Histoire vraie

Avant de vous faire part de mes suggestions, je voudrais simplement vous raconter un petit épisode de ma vie.

Il y a quelques années, je passais brusquement d’une activité professionnelle très intense à la liberté d’utiliser à ma guise la totalité de mon temps. J’en étais très heureuse, car mon être réclamait ce repos, corps et âme !

Pourtant, dès les premiers jours de cette disponibilité tant désirée, l’insomnie pointa son nez. Telle une redoutable adversaire, chaque nuit elle me mettait au défi à coup d’interminables palabres intérieures. Elle me tenait souvent éveillée la nuit entière, m’accordait parfois deux heures de sommeil et très exceptionnellement m’en cédait cinq. Cela ne m’aurait pas gênée outre mesure si je n’avais dû me traîner comme un ectoplasme durant la journée, handicap qui bien sûr m’empêchait d’œuvrer à la réalisation de mes désirs en peine.

C’est en discutant avec une amie avisée qu’apparut en lettres clignotantes la raison de cette soudaine absence de sommeil : la cause n’était autre que ma crainte de perdre du temps !!! Eh oui, je valorisais tant ces heures de liberté nouvelle qu’inconsciemment, je m’empêchais de dormir pour ne pas en gaspiller une seule ! Cette prise de conscience faite, je pus aisément remédier au problème et commencer à profiter de ce temps, avec l’esprit détendu indispensable… J’entamais là une des périodes les plus importantes de ma vie.

Petits conseils pour profiter pleinement de votre temps

Nettoyez à fond votre espace

Non seulement cela s’évère utile en ces temps de pandémie, mais il est prouvé qu’un environnement propre et harmonieux favorise un esprit calme et serein…

Alors, mettez le paquet : rangez tout ce qui doit l’être, époussetez, aérez, aspirez la moindre particule de poussière et désinfectez tout. Une copine dentiste, très versée dans la désinfection, dont (à juste titre) elle se dit spécialiste, préconise la javel, qui tue tous les microbes en quelques secondes. C’est vrai, cela ne sent pas bon, mais l’odeur ne reste pas et la lutte contre le Covid 19 vaut bien ce désagrément. Certes, le chlore a mauvaise presse de nos jours, mais rajoute-telle, nous avons plus de chlore dans notre corps qu’il n’y en a dans une piscine entière ! L’eau oxygénée à 10% peut être une alternative, mais elle est plus corrosive pour la peau…

Une fois votre logis propre et rangé, accordez-vous un moment de repos !

Un cahier pour consigner vos objectifs et tenir un journal

Respirer, méditez, flânez

Commencez par vous poser un moment… Sans téléphone, sans musique et bien sûr sans télé ! Respirez lentement un bon moment, en vivant cette expérience comme une faveur, en respirant chaque bouffée d’air comme un élixir savoureux et unique, en faisant durer le plaisir un long, long, moment. (C’est bien de lire cette suggestion, c’est encore mieux de la mettre tout de suite à exécution !)

Ensuite, accordez-vous un moment de méditation, ne serait-ce que quelques minutes, en observant par exemple votre souffle naturel ou encore en restant concentré sur la sensation du passage de l’air dans vos narines… Les yeux fermés bien entendu

Si vous êtes familier de la méditation, ou même tout simplement curieux, audacieux et motivé, essayez la méditation des trois cailloux. Notez que, pour porter tous ses fruits, celle-ci doit être faite chaque jour pendant deux mois au moins. Elle est par contre, très puissante et susceptible de vous apporter des changements vraiment bénéfiques… Découvrez-là via le lien ci-dessous :

Ensuite, vaquez calmement, tranquillement à une occupation…  Comme promener votre regard dehors depuis votre fenêtre, travailler dans votre jardin, lire une histoire à votre enfant, faire quelques postures de yoga, cuisiner ou même ranger ce qui traîne chez vous ou faire la vaisselle, pourvu que vous le fassiez dans la détente…

Ce temps permettra à vos idées de se manifester à votre conscience !

Listez et classez vos objectifs dans un cahier

Entamez un cahier ; appliquez-vous en écrivant. C’est un geste important, une forme d’engagement avec vous-même. (Peut-être préférerez-vous un classeur ou des feuilles libres. Si tel est le cas, ordonnez-les et rassemblez-les dans un dossier.)

Prévoyez plusieurs rubriques pour lister vos objectifs sur ce cahier :

  • les actions nécessaires,
  • les activités épanouissantes, de développement personnel (yoga, etc…),
  • enfin, les désirs qui peuvent se transformer en objectifs.

Attention ! Les jours qui viennent devront être harmonieusement organisés. Ne les passez pas entièrement à des corvées, mais équilibrez votre temps en le partageant entre les actions nécessaires, les activités épanouissantes et la réalisation de vos désirs. Notons que ces trois types d’activités sont ici classifiées par souci de clarté, mais qu’elles peuvent se rejoindre dans le ressenti, comme dans la finalité.

Actions nécessaires

On se sent bien plus léger lorsqu’on sait que ce qui doit être fait est fait. Alors, débarrassez-vous chaque jour un peu de toutes ces tâches qui entravent la bonne marche de votre vie. Commencez par les lister : le courrier en retard, les placards à trier et ranger, les diverses démarches à faire, les études en retard.

Il peut s’avérer nécessaire, notamment pour les études, de faire un point de ce qui est considéré comme terminé, ce qu’il faut consolider et ce qui reste à faire.

Barrez ou cochez les tâches accomplies au fur et à mesure. Mais ne laissez pas ces activités occuper la totalité de votre journée !

Activités épanouissantes : Yoga et activités créatives

C’est une rubrique essentielle dans votre liste. Puisque vous avez du temps devant vous, accordez chaque jour au moins une session de yoga, qui œuvrera à votre bien-être physique, mental et spirituel et contribuera avantageusement à assouplir et fortifier le physique, purifier et renforcer le mental, élever la spiritualité.

Prévoyez si cela est possible une session à jeun en vous levant.

Vous êtes peut-être épuisé par votre travail ; si tel est le cas, prenez deux ou trois jours pour dormir davantage et dès que cela est possible, levez-vous assez tôt pour faire une séance de yoga, composée a minima de quelques respirations, quelques postures et un peu de méditation.

Plus tard dans la journée, accordez-vous une autre session bien-être :

  • une longue session de yoga bien approfondie si vous êtes pratiquant.
  • ou bien une session plus courte, en guise d’introduction à une autre activité créative, dans un domaine que vous aimez, par exemple le chant, la danse, la peinture…

Savourez cette activité créative, artistique ou autre.

Enfin, accordez-vous une session plus récréative, avec de la lecture par exemple.

Vos désirs profonds  

En dehors de ces objectifs, il y a un élément de la plus haute importance : vos désirs profonds.

Utilisez là aussi votre cahier. Voyez lesquels de ces désirs peuvent se concrétiser à court, moyen ou long terme.

Il y a ceux dont on a conscience, par exemple écrire, peindre, chanter, danser, renouer avec certaines personnes perdues de vue, s’arrêter de fumer, entamer un jeûne, construire un projet.

Il y a aussi les désirs que l’on a relégués si loin qu’on les a oubliés. Prendre simplement conscience de ce fait ! L’inconscient pourra alors envoyer des messages à travers des rêves, des images fugitives, des souvenirs et même des pensées plus construites. Chaque fois que cela arrivera, notez noir sur blanc l’image, le souvenir, le rêve, l’idée. (Il est probable que je communiquerai bientôt une méditation pour entrer en relation avec ces désirs.)

Tenez un journal

Utilisez votre cahier comme journal où, jour après jour, vous noterez vos activités, vos découvertes personnelles, vos avancées par rapport aux objectifs que vous vous êtes fixés !

Vous n’êtes pas obligés d’en écrire des pages ! Notez chaque jour ce qui vous parait important !

Et n’hésitez pas à me faire part de vos réflexions !

Vivez ce temps comme une renaissance.

Tout ce temps que vous prendrez pour vous-même va vous permettre de retrouver la personne que vous êtes, une fois débarrassée des multiples contraintes. Vous allez voir s’élever, légère comme un souffle, cette personne rajeunie, comme une amie de longue date que vous retrouvez après des années d’absence.

Cette légèreté vous motivera peut-être pour éradiquer de votre vie les habitudes néfastes : tabac, télémania, boulimie et autres addictions, procrastination…

Le virus est féroce, mais le temps est précieux !

8 réflexions au sujet de « Véritable aubaine que ces vacances forcées ! »

VincensiniPublié le  5:38 - Mar 18, 2020

Merci Sylvie c’est réconfortant et apaisant comme tes cours

AlexandraPublié le  6:22 - Mar 18, 2020

Merci Sylvie! Bisous

Valérie RobinsonPublié le  8:09 - Mar 18, 2020

S’alléger grâce au virus, quelle idée lumineuse ! Merci pour tous tes conseils, toutes tes idées chère Sylvie et aussi pour ton écriture : légère, dans le fond comme dans la forme…et inspirante!
Comme le sont la vision de la carte par satellite de la Chine presque débarrassée de son nuage de dioxyde d’azote ou le retour des oiseaux à Venise et des poissons dans ses canaux…Et si…
Si nous tirions les leçons de ce fléau? Si nous pouvions inventer une nouvelle façon de vivre? Si la sacro-sainte croissance cessait d’être notre credo? Food for thought…
J’espère te revoir bientôt car je m’étais promis de passer te souhaiter une bonne année ! ; ) , je t’embrasse, Valérie.

    spicynotePublié le  6:11 - Mar 22, 2020

    Oui, les semaines passent à toute allure… Mais cet intermède non sollicité va nous apporter une autre perception du temps.
    Oui, et si, et si ?… A mon avis, cette expérience ne peut qu’éveiller certaines consciences.
    Maintenons le contact et partageons nos expériences.
    Je t’embrasse aussi

vercruysse géraldinePublié le  3:15 - Mar 22, 2020

merci Sylvie
on t’embrasse

spicynotePublié le  6:13 - Mar 22, 2020

Moi aussi, je vous embrasse tous les trois du fond du cœur !

Laissez votre message