Mélissa Pelliccioni

Qui est Mélissa ?

Je l’ai rencontrée lors d’un événement organisé par la Ville de La Ciotat, une journée bien-être dédiée au seniors. Elle proposait de petites séances de Shiatsu pour faire connaître son art. Bien que n’étant pas senior, j’ai tout de même eu droit à cet essai ; j’en ai ressenti un immense bien-être. De plus, le courant est tout de suite très bien passé entre nous, si bien que, après une séance complète au studio, je n’ai pas tardé à lui proposer de venir exercer ses talents à La Note Épicée.

Mélissa n’aime pas beaucoup parler d’elle. Elle a tout même accepté de répondre à mes questions afin que vous puissiez la connaître. à travers ces pages de présentation de l’équipe.

Parcours

Melissa commence sa vie professionnelle par une brève expérience dans le monde du travail « ordinaire », mais décide rapidement de s’émanciper de ce milieu, où le relationnel n’est pas tel qu’elle le souhaiterait.

Elle commence réellement sa vie professionnelle par de l’artisanat, que pendant dix ans elle exerce avec son frère, dont elle est particulièrement proche.

A l’issue de cette période, une lassitude s’installe, avec en parallèle, l’intime conviction que sa vie n’est pas là, mais plutôt dans la spiritualité qui l’habite et l’attire depuis toujours.

Elle envisage un moment de se former en yoga, mais y renonce à ce moment-là, décidant que les circonstances de sa vie d’alors ne sont pas propices à cet engagement.

Par ailleurs, son besoin de spiritualité se manifeste par un désir de soigner… Soigner par le toucher, par l’intention et à travers l’énergie. Elle se dirige d’abord vers une formation de massage aux pierres chaudes. Grand est le plaisir d’apporter tant de bien-être aux gens ! Mais il y a aussi la frustration de ne rien sentir.

La médecine chinoise l’attire ; l’acupuncture est très prometteuse, mais elle présente le même écueil que le massage aux pierres chaudes : ne pas sentir directement. Alors que son frère s’engage dans cette voix, Mélissa choisit la « cousine de l’acupuncture » en quelque sorte : le Shiatsu, qui n’est autre que de l’acupuncture digitale.

Cette discipline, qu’elle pratique depuis quinze ans maintenant, continue de la passionner, car elle y trouve d’une part la connaissance du corps et d’autre part cette spiritualité qu’elle voulait vivre au quotidien.

Par ailleurs, Mélissa a aussi suivi une formation de professeur de Yoga.