Archive mensuelleoctobre 2020

Confinement 2 : Immunité et Yoga

« Confinement, le retour »

Ce n’est hélas pas le titre d’un film d’horreur, mais la réalité d’un monde bien malade. Nous voilà donc repartis pour un tour d’attestations, promenades mesurées, isolement et pour certains anxiété.

Ce confinement 2 est aussi promesse de délicieux moments volés au temps !

Peur du virus et immunité

L’information mainstream entretient cette peur du Covid 19 qui, dans certains cas, peut effectivement s’avérer grave. Cependant, la peur n’a jamais été très bonne conseillère. En outre, le stress qu’elle génère a des effets désastreux sur la santé, à commencer par l’immunité.

Une réflexion posée, non polluée par ce sentiment délétère, produira certainement des résultats plus positifs.

Diverses hypothèses circulent pour expliquer l’origine du virus en question : pangolin, fonte du permafrost en Sibérie avec libération de virus antédiluviens, conception artificielle du virus en laboratoire…

Quelle que soit la cause de l’apparition de ce virus, il existe une indéniable et déplorable réalité : en quelques décennies, les traitements chimiques des sols ont si gravement appauvri la terre que les aliments que nous ingérons, même ceux de culture biologique, ne sont plus assez riches en micronutriments pour nous assurer une bonne immunité, en tout cas pas suffisante pour faire face à certaines attaques… Résultat : celle-ci n’est plus aussi solide que celle de nos parents à notre âge et a fortiori de nos grand-parents.

Stimuler son immunité

Parade par voie orale : Zinc et vitamine D

Je vous communique ici le conseil d’un médecin extrêmement avisé, un de ces médecins qui considèrent le corps comme un ensemble de systèmes dont on doit entretenir l’harmonie et la coordination…

En terme médicaux, ce déficit immunitaire se traduit souvent par une carence en zinc et en vitamine D. Faites-vous prescrire une analyse sanguine pour déterminer vos besoins en la matière et agissez en conséquence.

Profitez de l’heure de promenade autorisée

Mieux, ne la manquez sous aucun prétexte, surtout si vous pouvez profiter de la nature. Mer, montagne, campagne, et même un parc seront autant d’agents de ressourcement… Marchez, trempez-vous les pieds dans l’eau de mer ou de rivière, respirez… La nature nous apporte sa richesse sur tous les plans : oxygénation, dépaysement, Prâna…

Le Prâna, cette énergie vitale que le Yoga optimise !

Le Yoga

On le sait, le Yoga entretient la santé. Alors, profitez de votre temps pour pratiquer plus souvent !

Que les anxieux retrouvent plus de sérénité !

Le stress généré par l’anxiété, voire l’angoisse, affaiblit considérablement le terrain biologique de chacun et cause d’innombrables dégâts au niveau de la santé.

Le Yoga permet de retrouver une attitude pus sereine face à cette situation. La sérénité est agréable à vivre et bien plus propice à la santé.

Renforçons tous nos défenses immunitaires !

Par ses nombreuses techniques : exercices de respiration, postures, mudra, et même méditation, le yoga change la qualité de l’énergie dans le corps. Le niveau de conscience évolue également avec la pratique du Yoga et si l’on tient compte de l’importance et de l’influence du mental sur la santé, on ne peut que souhaiter cette amélioration.

A titre d’exemple, découvrez la respiration dite « du vainqueur », aussi appelée « Vainqueur de la mort ».

Ce que nous vous proposons durant ce mois de confinement

Plusieurs d’entre vous auront beaucoup de temps chez eux, cette fois-ci sans les enfants, qui seront à l’école. Alors, tournez-vous vers vous-même, découvrez davantage et cultivez votre monde intérieur !

Pour vous accompagner, nous vous proposons plusieurs cours de Yoga via Zoom durant cette période où les cours en salle ne sont plus possibles.

La Zen attitude

Souvenez vous aussi que ce qui apparaît comme une malédiction est souvent tout son contraire, par les leçons qu’on en tire. Pour s’en souvenir, relisez ou découvrez ce sage conte chinois…

Novembre et décembre 2020 : cours par Zoom

Cours du jeudi 26 novembre, 19:30 – 21:30

Planning hebdomadaire

En raison du confinement et de notre obligation de fermer le studio de Yoga, nous vous proposons des cours en visioconférence par Zoom, jusqu’au mardi 15 décembre inclus :

Deux cours de Hatha en soirée, les lundis et mardis (j’ai satisfait la demande)

Deux cours de Hatha en matinée, les mercredis et samedis

Un Start Up Yoga d’une heure très matinal, le jeudi, à 6h30…

Un cours d’une heure de Yoga Nidra le lundi soir (relaxation profonde suivie d’un voyage onirique).

Il vous suffit de cliquer sur la ligne de l’horaire choisi pour accéder à la réunion. Saisissez ensuite le mot de passe.

Lundi, 18:00 – 20:00 : Hatha Yoga

Lundi, 20:30 – 21:30 : Yoga Nidra

Mardi, 19:30 – 21:30 : Hatha Yoga

Mercredi, 9:00 – 11:00 : Hatha Yoga

Jeudi, 6:30 – 7:30 : Start Up Yoga

Samedi, 9:30 – 11:30 : Hatha Yoga

Mot de passe sur demande

Pour obtenir l’indispensable code secret, il vous suffira de joindre Sylvie un peu à l’avance par texto ou par mail : sylvie@spicynote.fr

Achetez une carte de cours

La carte de cours habituelle sera utilisée pour ceux qui en possèdent déjà une.

Ceux qui se trouvent loin de La Ciotat pourront acquérir une carte pour suivre les cours par Zoom via la page suivante :

Mises à jour

Revenez sur cette page pour connaître ces mises à jour !

Un conte de la Chine ancienne

Peut-être connaissez-vous déjà ce conte chinois plein de sagesse, issu de de la culture orale et immortalisé par les écrits de Lao Tseu.

Un pauvre paysan avait placé ses maigres économies dans l’achat d’un beau cheval. Grâce à lui le travail de la terre, qu’il cultivait avec son unique fils, se trouvait bien facilité.

Un beau jour toutefois, le cheval disparut ! Le voisin du paysan s’apitoya sur son sort : « Mon pauvre, te voilà bien malchanceux de perdre ainsi ce cheval qui qui t’a tant coûté et qui vous aidait bien, ton fils et toi ! » « Peut-être », répondit laconiquement le paysan.

A quelques temps de là, le cheval réapparut, mais accompagné d’un superbe cheval sauvage. La paysan et son fils apprécièrent ce retour providentiel, qui laissait entrevoir un labeur moins pénible. Le voisin à nouveau s’exclama, un peu jaloux : « Quelle chance tu as : non seulement ton cheval est revenu, mais il t’en a emmené un autre ! Ton travail sera doublement adouci ! Tu as une chance insolente ! » « Peut-être », répondit encore le paysan.

Mais il fallait dresser ce cheval sauvage, ce qu’entreprit le fils du paysan. Hélas, l’étalon ne se laissait pas ainsi apprivoiser, et d’une ruade, il fit tomber le garçon, puis le piétina. Celui-ci se retrouva en bien piteux état, ce qui, à nouveau suscita des réactions de la part du voisin : « Quelle calamité » s’écria-t-il, « ton fils est bien mal en point et avec sa jambe cassée, il ne pourra plus t’aider aux travaux des champs. Tu n’as pas de chance ! » « Peut-être », fut une nouvelle fois la réponse du paysan.

Une guerre éclata et l’armée enrôla bientôt tous les jeunes-hommes valides du village. Le fils du paysan fut évidemment exempté. Le voisin, qui ne pouvait s’empêcher de tout commenter et interpréter s’exprima en ces termes : « La chance t’a souri une fois encore et tu auras le bonheur d’avoir ton fils à tes côtés, alors que les nôtres partent assurément au casse-pipe. Tu es un homme chanceux. » « Peut-être » dit encore le paysan…

Un bon coup de pied à la dualité !

On pourrait continuer cette histoire à l’infini, en alternant « les coups de chance » et « les coups de malchance », puisqu’en réalité, ce conte montre que la vie est un cycle sans fin, faisant se succéder les peines et les joies, les moments providentiels et les difficultés.

Ce qui est intéressant, bien sûr, c’est l’attitude du paysan qui, en véritable sage qu’il est, a bien compris que les apparences ne laissent jamais présager de bonheur ou malheur pérennes ! Ce qui apparait comme une chance recèle parfois des épines. A contrario, ce qui semble être une calamité est souvent porteur d’évolution et les situations difficiles se révèlent parfois très bénéfiques.

Et puisque cette histoire se situe en Chine, faisons appel aux symboles taoïstes pour rappeler la présence du Yin dans le Yang et celle du Yang dans le Yin (souvenez-vous du petit point noir sur la moitié blanche et du petit point blanc sur la moitié noire du cercle symbolique bien connu du Yin et du Yang !)

Profitons de ces temps difficiles pour exhumer et (re)découvrir nos ressources, ouvrir nos œillères sur notre monde intérieur, ses richesses, ses immenses capacités.

Trouvons aussi cette « Note Epicée », cette saveur qui est présente en tout, même dans la difficulté. C’est l’esprit même du tantrisme et du Natha Yoga, qui va nous faire goûter au plaisir même dans une technique difficile ! Un bon coup de pied à la dualité !

Un article dans la Provence

L’association Spicy Note et toutes les activités, anciennes et nouvelles, qu’elle propose à La Note Epicée ont été remarqués par le journal La Provence. Christiane Huot, qui apprécie le lieu à titre personnel aussi, ce depuis sa création, a écrit cet article lors de la « Journée Portes Ouvertes » du 19 septembre !

Profitez-en pour découvrir l’équipe

Pour la découvrir, cliquez sur le lien ci-dessous !